Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

quels sont les enjeux de la location ?

Contrairement aux idées véhiculées, la location de vêtements augmente l'empreinte carbone et influe négativement sur l'environnement.

  • Imprimer

Crée le 21 sept. 2021

Retail et location : quels sont les impacts environnementaux ?
© Richard Villalon
Retail et location : quels sont les impacts environnementaux ?

La location, une pratique en hausse chez les retailers

Selon le rapport du janvier 2021 de World Economic Forum, " Net-Zero Challenge: The supply chain opportunity ", l'industrie textile génère 5 % des émissions de gaz à effet de serre de la planète.

Location : quels sont les secteurs les plus développés ?

Le secteur du retail met en ouvre des stratégies RSE plus ou moins efficaces pour contribuer à la protection de l'environnement. Aujourd'hui, certains retailers misent sur la location de produits pour essayer de participer à la lutte contre le réchauffement climatique. Les affaires les plus florissantes sont :

  • La location d'appareils électroménagers ;
  • La location de machines à laver ;
  • La location de réfrigérateurs ;
  • La location d'appareil ménager ;
  • La location de vêtements ;
  • Etc.

Location : qu'en est-il de l'environnement ?

Selon le journal scientifique Environmental Research Letters, la seconde main ne fait qu'aggraver la situation actuelle. En effet, louer des vêtements est plus polluant que de les jeter. La logistique - (les emballages, la livraison, etc.), augmente les transports entre les lieux de stockage et les locataires. En outre, les étapes de nettoyage à sec produisent des gaz nocifs supplémentaires. Lors de l'étude, les scientifiques ont évalué les cinq manières de se servir des vêtements :

  • Les porter puis les jeter ;
  • Les porter le plus longtemps possible ;
  • Les recycler ;
  • Les revendre ;
  • Les mettre en location de courte durée.

D'autres paramètres sont pris en compte lors de l'étude : la fabrication, la livraison, le nettoyage, et la fin de vie.

La location de vêtements : une fausse bonne idée écologique ?

Contrairement à ce que la majorité pense, la location de vêtements est une fausse solution écologique. Pourtant, ce modèle de business continue de convaincre de plus en plus de gens. Selon la projection de GlobalData, d'ici 2029, ce secteur générera plus de 2,6 milliards d'euros. Par conséquent, son empreinte carbone augmentera en parallèle.

Pour alléger l'impact environnemental de la location de vêtements, chacun doit repenser à ses habitudes. Selon l'autrice de Fashionopolis, Dana Thomas, il vaut mieux opter occasionnellement pour la location et la seconde main. Le remaniement de certaines entreprises devient également nécessaire pour apporter des solutions plus propres. Pour la durabilité de ce secteur du retail, les e-commerçants ont intérêt à se focaliser sur les bénéfices à long terme.

L'adoption d'une logistique eco friendly figure parmi les alternatives possibles. Par exemple, les acteurs peuvent utiliser des moyens de transport moins polluants. La recherche d'une solution de nettoyage plus écologique est également envisageable.

Un levier de croissance et une source de fidélisation client

Le low-fashion devient un levier de croissance pour certains retailers. En effet, ce concept facilite la fidélisation des clients. De nombreux e-commerçants misent sur la durabilité de la mode afin de booster leur taux de conversion. L'idée est simple, ils incitent les consommateurs à porter leurs vêtements le plus longtemps possible. La qualité entre donc en jeu pour prolonger la durée d'utilisation. Après l'utilisation vient ensuite la revente dans les points de vente avant la mise en location.