Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment optimiser sa reverse logistique ?

Comment bien gérer le retour de la commande d'un client ? Gestions des retours : pourquoi optimiser et automatiser la reverse logistique ?

  • Imprimer

Crée le 20 sept. 2021

La reverse logistique : comment l'améliorer ?
© magele-picture
La reverse logistique : comment l'améliorer ?

Reverse logistique : comprendre les causes des retours

Le retour de commandes fait partie des obligations légales. En fait, de nombreuses raisons poussent les clients à rendre un produit.

C'est quoi la reverse logistique ?

La reverse logistique ou la logistique inversée est une sorte de processus qui sert à régler les retours de commande. L'entreprise prend les produits venant des magasins pour les recycler, les réparer ou les supprimer. Cette stratégie est conçue pour faire face à l'accroissement des retours des stocks commerciaux. En outre, ce concept a pour but de minimiser l'impact des activités de l'entreprise sur l'environnement

Les causes d'un retour de commande

De nombreuses raisons favorisent le retour de marchandises :

  • L'insatisfaction du client :

Le client n'est pas satisfait du produit parce qu'il ne répond pas à ses besoins et à ses attentes. Évidemment, aucun consommateur ne veut d'un produit défectueux, périmé ou obsolète.

  • Le surplus de stock :

L'excédent de stock doit être renvoyé à l'entrepôt. Il est considéré comme des stocks de bases pour les opérations commerciales, mais ils ne sont utilisés qu'à un certain moment.

  • L'inventaire épisodique

Certains produits ne sont vendus qu'à une saison précise. Par exemple, un vêtement d'été reste en stock pendant les autres saisons.

Dans tous les cas, les retours en e-commerce incluent des transports. En plus, ils nécessitent la classification des marchandises reçues selon leur référence et leur état.

Fluidifier le processus de remise en stock des produits

L'exécution du processus de retour est composée de certaines activités.

Les activités de la reverse logistique

Elles se réalisent en quatre étapes :

  • La collecte :

Elle consiste à planifier le ramassage des produits chez les clients ou chez les stations de groupage.

  • Le triage :

L'objectif est de séparer les produits selon leur destination (réparation, recyclage, destruction, revente sur le marché de l'occasion.). Les articles ainsi classés sont ensuite acheminés vers les filières de recyclage appropriées.

  • L'entreposage :

Cette étape est indispensable pour des raisons de régulation ainsi que de logistique.

  • Le transport :

La livraison de colis représente 25 % du coût de la logistique. Selon l'expérience livraison, l'aller-retour augmente les dépenses.

L'amélioration de la gestion de stock

Les retailers doivent tenir compte la gestion de stock. Pour faciliter les tâches, les e-commerçants peuvent par exemple :

  • Détenir un niveau de stock minimal ;
  • Calculer le point de commande ;
  • Maîtriser la relation client ;
  • Utiliser les méthodes existantes comme PEPS, LIFO ;
  • Effectuer un contrôle de stock fréquent.

Maîtriser les coûts de la reverse logistique

Le coût de la reverse logistique est calculé à l'aide des processus d'activité de retour. Afin de maîtriser le coût, les points à considérer sont :

  • Les causes de retour et l'expérience client ;
  • L'optimisation de l'expérience utilisateur ;
  • Les immobilisations de stocks ;
  • Le coût de traitement de retour ;
  • Le processus de remise en stock ;
  • La réduction du taux de retour d'un produit en utilisant par exemple des emballages solides ;
  • La remise en vente.

La prise en compte de l'expérience de livraison s'avère également essentielle.