Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que les DNVB et le DTC ?

Le DNVB et le DTC offrent de nouvelles opportunités de marché. Ils requièrent peu d'investissement par rapport aux boutiques physiques et à l'e-commerce.

  • Imprimer

Crée le 21 sept. 2021

DNVB et DTC : des opportunités à saisir
© tashatuvango
DNVB et DTC : des opportunités à saisir

Qu'est-ce qu'une DNVB ?

Le Digital Native Vertical Brand ou DNVB, un terme d'Andy Dunn, est une marque créée sur le Web et sans intermédiaire. Dans le vertical commerce, la start-up lance la marque DNVB sur Internet. La plupart des opérations sont effectuées en ligne :

  • La création du produit ou service ;
  • La distribution ;
  • La communication ;
  • Etc.

La verticalisation permet de lancer un business à moindre coût. Dans le v-commerce, les magasins physiques sont souvent ouverts plus tard, après le succès en ligne. Pour promouvoir la présence physique dans les centres commerciaux, Carmila a lancé un concours DNVB.

DNVB : les secteurs saturés

Certains domaines sont plus porteurs que d'autres, enregistrant un chiffre d'affaires impressionnant, mais frôlant aussi la saturation.

  • Exemple 1 :

Les bijoux fantaisie représentent 15 DNVB avec 640 millions d'euros de CA. Ce secteur présente des atouts majeurs pour la création d'un DNVB, car :

  • Il requiert peu d'innovation, de recherche et de développement ;
  • La communication et le positionnement sont faciles à travailler ;
  • Le stockage et le frais d'expédition sont minimes ;
  • Etc.
  • Exemple 2 :

L'hygiène féminine figure également parmi les marchés saturés selon l'étude " PANORAMA 2020 DES DNVB FRANÇAISES " effectuée par le cabinet Digital Native Group. Ce secteur est largement dominé par 9 DNVB. Son marché pèse 400 millions d'euros. La recherche et le développement requièrent aussi peu d'investissement. Les acteurs de la grande distribution misent sur les valeurs écologiques pour engager les consommatrices.

  • Exemple 3 :

Les sous-vêtements pour homme entrent également dans la liste des filières saturées. Six pure-players dominent le marché avec un chiffre d'affaires de 620 millions d'euros. De son côté, la lingerie féminine pèse plus de 2,2 milliards d'euros. Les coûts logistiques de ces produits sont minimes. De plus, ils ne demandent pas beaucoup d'investissement.

DNVB : les meilleures opportunités du marché

Pour accaparer des parts du marché, il importe de saisir les opportunités du moment.

  • Exemple 1 :

En France, peu de marques optent pour le Direct-to-Consumer ou DTC dans les secteurs alimentation et boisson. La catégorie alimentation regroupe 21 pure-players avec un chiffre d'affaires de 163 milliards d'euros. Quant à la filière boisson, elle pèse 64 milliards d'euros sur le marché. La crise sanitaire a affecté les habitudes de consommation. En conséquence, les clients se fournissent peu à peu auprès des producteurs.

  • Exemple 2 :

Avec un chiffre d'affaires de plus de 3 milliards d'euros, la bagagerie rassemble 3 DNVB. Ce secteur est dominé par les grandes maisons de luxe. Le tourisme low cost a favorisé la montée de la demande et offre de nouvelles opportunités aux DNVB.

  • Exemple 3 :

Sept pure-players se spécialisent dans le domaine de l'ameublement en France. Ce marché pèse environ 33 milliards de dollars. Aujourd'hui, les consommateurs montrent plus d'intérêt pour l'ameublement en ligne. Pourtant les DNVB sont encore peu nombreux. Ce secteur d'activité requiert un investissement colossal avec un coût logistique élevé.

Quels sont les avantages du commerce Direct-to-Consumer ou DTC ?

Le Direct-to-Consumer ou DTC présente de nombreux avantages. En effet, cette technique de distribution directe retire la barrière entre le consommateur et le producteur. Elle permet donc à la marque de contrôler :

  • Les flux ;
  • Le marketing ;
  • Le réseau de distribution ;
  • Les tactiques de vente ;
  • Etc.

Le DTC permet également d'améliorer la relation client.