Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Quelles sont les bonnes pratiques pour installer un corner en magasin ?

Les shops-in-shop gagnent presque tous les secteurs de la distribution. Comment installer un corner en magasin ? Les réponses.]

  • Imprimer

Crée le 20 sept. 2021

Installer un corner en magasin : l'essentiel à savoir
© murattellioglu
Installer un corner en magasin : l'essentiel à savoir

Qu'est-ce qu'un corner en magasin ?

Un corner est un espace de vente généralement spécifique à une marque, mais parfois aussi à une enseigne. Il est installé au sein d'un grand magasin ou d'une grande surface de type hypermarché. Pour l'enseigne qui accueille, l'objectif d'un corner répond généralement à la nécessité d'attirer plus de visiteurs, avec pour avantage plus de clients potentiels.

L'intérêt est également d'établir des partenariats avec des marques ou d'autres enseignes en vue de profiter de leur expertise, de leur notoriété .Les corners répondent à la nécessité de multiplier les points de vente. Quelles que soient les motivations des enseignes, le constat est que les corners d'enseigne augmentent en nombre et gagnent tous les secteurs du retail.

Un corner en concession, en franchise ou en achat ferme ?

Pour installer un corner en magasin, il faut savoir que trois modèles existent :

  • La concession ;
  • La franchise ;
  • L'achat ferme.

Le corner en concession

Aménager un corner en concession consiste généralement à occuper un espace de quelques mètres carrés loué par l'enseigne qui accueille. Il s'agit du modèle de corner le plus fréquent. En plus du loyer qu'elle paie, l'enseigne ou la marque hôte octroie également une part des ventes réalisées au magasin propriétaire des lieux.

Plusieurs avantages sont à noter :

  • L'enseigne d'accueil perçoit des revenus fixes qui peuvent être majorés d'une part des ventes ;
  • L'enseigne qui accueille n'est responsable ni des stocks invendus, ni du personnel déployé sur le point de vente, ni du mobilier nécessaire ;
  • La marque ou l'enseigne hôte profite d'un point de contact supplémentaire avec ses clients à moindre coût.

Le corner en franchise

Dans le cas d'un corner en franchise, l'enseigne d'accueil conserve la gestion de l'équipe de vente. Néanmoins, il existe des points de vigilance comme :

  • Le risque d'incompatibilité des systèmes d'encaissement des deux enseignes ;
  • Le risque d'opacité des stocks ;
  • La perte de contrôle des flux de ventes.

Le corner en achat ferme

Dans ce modèle, le magasin d'accueil contrôle en grande partie le point de vente :

  • L'enseigne d'accueil achète des stocks à la marque ;
  • Elle gère les stocks et les flux de vente ;
  • Les ventes sont enregistrées sur ses caisses.

Adapter son système d'encaissement

Pour que le partenariat soit profitable aux deux parties, il est essentiel de se pencher sur un certain nombre de points, notamment au niveau de la gestion des encaissements. Pour une meilleure expérience client profitable aux deux enseignes, l'idéal est d'opter pour une solution qui permet de les rendre les systèmes d'encaissement compatibles. La nécessité d'adapter le système d'encaissement de l'enseigne hôte à celui du magasin hébergeur reste ainsi une option à considérer.

Par ailleurs, la question de la relation client doit également faire partie des priorités. La mise en place d'un corner en magasin peut en effet entraîner la perte du contrôle des données clients. Sans connaissance du client, il est plus difficile de gérer les offres promotionnelles et les programmes de fidélité.

Veiller à la cohérence avec l'enseigne hébergeuse

Par ailleurs, l'offre produit du corner doit être cohérente avec celle de l'enseigne qui l'héberge. En effet, quand un client se rend dans un magasin de meubles, il ne s'attend pas à y trouver un rayon dédié aux chaînes hifi, mais un corner spécialisé dans la décoration, par exemple. Les gammes de produits doivent ainsi présenter une similarité ou être complémentaires.