Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Quelles sont les tendances en matière de social commerce ?

Le social commerce devient incontournable pour mieux faire face à la concurrence. Il propose des fonctionnalités pratiques pour fidéliser les clients.]

  • Imprimer

Crée le 9 sept. 2021

Social commerce : indispensable pour développer une entreprise
© MQ-Illustrations
Social commerce : indispensable pour développer une entreprise

Social commerce : est-ce possible de vendre via le live streaming ?

Au dernier trimestre du 2020, les canaux vidéo ont gagné en popularité. D'après une étude réalisée par Socialbakers, les messages vidéo ont augmenté :

  • De 26,7 % sur Twitter ;
  • De 4,6 % sur Facebook ;
  • De 5,9 % sur Instagram.

En conséquence, les coûts publicitaires ont vu une hausse. Par exemple, le CPC des Live streaming a augmenté de 216,8 % sur Facebook commerce.

YouTube

Selon Socialbakers, les investissements publicitaires progressent rapidement, soit 50 % au quatrième trimestre 2020. YouTube figure parmi les réseaux sociaux les plus visités. Cette plateforme vous permet de lancer vos produits et de travailler sur la visibilité de votre entreprise.

En France, en moyenne :

  • Les personnes entre 25 et 49 ans passent plus de 30 minutes par jour sur la plateforme ;
  • Les individus de 18 à 34 ans regardent des vidéos sur YouTube pendant 50 minutes par jour (source Médiamétrie).

TikTok

L'utilisation de TikTok a explosé ces derniers temps. Ce média social est très utilisé par les internautes. En effet, il privilégie les vidéos et les challenges. Cette plateforme s'avère également efficace pour faire connaître une marque rapidement et pour toucher un nombre important d'internautes.

Reels

Instagram, avec Reels, devient un leader sur le segment préachat. Il permet de développer son branding et d'entretenir une relation avec sa communauté.

Actuellement, les influenceurs français sont de plus en plus présents sur Instagram Reels.

Social média : est-ce rentable de vendre via le private selling ?

Les réseaux sociaux sont devenus des points de vente pour les e-commerçants. Par exemple le pendant chinois de TikTok, Douyin, intègre dans son programme une interface " private trafic " pour :

  • Promouvoir le private selling ;
  • Animer les communautés/clients ;
  • Regrouper le branding et le social selling.

Depuis 2019, TikTok utilise sa propre monnaie pour rémunérer les créateurs de contenu. Quant à WeChat, il paie les utilisateurs pour favoriser le social shopping sur la plateforme. Ces plateformes s'avèrent performantes en tant que points de vente. À titre d'exemple, la marque de cosmétiques Perfect Diary a fidélisé 5 millions de clients via WeChat.

L'implémentation massive de fonctions "achat" sur les réseaux sociaux

Le commerce social se développe très rapidement. Grâce à l'évolution du mode de consommation, la plupart des réseaux sociaux intègrent un bouton d'achat sur leur interface.

Instagram, le leader de l'interaction social, a par exemple lancé une option d'achat pour les professionnels en 2017. Le taux d'engagement sur cette plateforme est :

  • 58 fois plus élevé que celui de Facebook Commerce ;
  • 120 fois supérieur à celui de Twitter.

Le social shopping a beaucoup évolué grâce aux fonctionnalités intégrées. À part les fonctions " achat ", la technique de co-shopping devient accessible et permet de réaliser un achat partagé. Avec l'option navigation partagée, les clients peuvent donc faire du shopping en groupe.