Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que le lean management ?

De nombreuses entreprises adoptent la philosophie du lean management pour améliorer et optimiser la performance de leur établissement.

  • Imprimer

Crée le 21 sept. 2021

Les avantages et les limites du lean management
© Coloures-Pic
Les avantages et les limites du lean management

Les principales méthodes de lean management

Les méthodes de lean management se focalisent sur l'amélioration continue des performances d'une entreprise en matière de qualité et de rentabilité. Elles visent à réduire le temps dépensé sur les activités sans valeur ajoutée :

  • Opération de transport inutile ;
  • Attente ;
  • Surproduction.

Ce concept permet de maximiser la productivité ainsi que d'optimiser les flux. (H3) Les principes du lean management

L'approche lean management mise sur la dimension managériale afin :

  • D'instaurer les meilleures conditions de travail au profit de chaque salarié ;
  • De garantir la satisfaction des clients.

Pour mettre en ouvre le lean management, vous devez :

  • Comprendre les besoins des consommateurs ;
  • Réduire le temps de production ;
  • Analyser et résoudre les problématiques ;
  • Sensibiliser et fédérer les collaborateurs.

L'approche lean management privilégie l'utilisation de certains indicateurs de performance afin de mesurer le progrès. Les KPI sont regroupés dans un tableau de bord pour faciliter la lecture des résultats.

Les outils du lean management

Afin d'assurer l'amélioration continue, les collaborateurs doivent s'approprier des outils d'apprentissage ainsi que d'expérimentation. Le lean management comporte une multitude d'outils, en voici quelques exemples :

  • La méthode 5S : réduction des gaspillages de temps et amélioration du cadre de travail ;
  • La méthode Six Sigma : elle mise sur la qualité et l'efficacité ;
  • Le management visuel : partage d'informations et résolution des problématiques ;
  • La méthode Kaizen : perfectionnement des processus ;
  • La méthode Kanban : gestion efficace des stocks ;
  • La méthode VSM : optimisation des processus ;
  • La méthode SMED : réduction des délais.

Le juste à temps et la maîtrise des délais de livraison

L'objectif final du lean management est d'améliorer la rentabilité. La mise en place du " juste à temps " figure parmi les opérations à faire pour atteindre ce but. Selon les prévisions de ventes, il faut donc produire au juste moment pour éviter au maximum le stockage.

Les actions sont centrées sur le terrain et les collaborateurs. Puisque la réduction des coûts est prioritaire, l'instauration d'une politique anti-gaspillage devient donc indispensable.

Pour garantir la satisfaction des clients, l'optimisation du parcours utilisateur s'avère essentielle comme la réduction des délais de livraison.

Les limites du lean management

Une démarche coopérative s'avère incontournable pour réussir l'implantation du lean management. En effet, ce concept requiert une étude approfondie de la situation de votre entreprise pour éviter la déshumanisation. En cas de mauvaises décisions, votre établissement sera victime :

  • De la dictature du chronomètre ;
  • De l'obstination du gaspillage ;
  • Des principes du toyotisme poussés à l'extrême.

Selon Taiichi Ohno, certains organisateurs se focalisent trop sur la réduction des coûts et négligent la maîtrise des flux et reverse logistique.

Le lean n'est pas adapté aux productions ponctuelles ou complexes. Pour éviter le désordre, il vaut mieux le mettre en place dans les chaînes de production régulières.

Le lean management favorise l'autocontrôle et l'autonomie. Cependant, il peut se retourner contre les collaborateurs et affecter la cohésion de l'équipe.