Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Quelles sont les structures qui font bouger la cause des femmes dans la tech ?

À l'ère du digital, les femmes sont peu nombreuses dans les secteurs numériques. Ainsi, certaines organisations essaient d'inverser la tendance.

  • Imprimer

Crée le 20 sept. 2021

Femme numérique : les initiatives pour la mixité ?
© denisismagilov
Femme numérique : les initiatives pour la mixité ?

Qui est la femme digitale de l'année 2021 ?

En collaborant avec Cofidis Retail, E-commerce Magazine a lancé la seconde édition de la femme digitale de l'année. Dix entrepreneurs dans le secteur du numérique ont participé à l'élection.

La grande gagnante de la compétition 2021 est Amélie Poisson, Directrice Marketing & Relations Client de La Redoute. Elle succéde à Amélie Oudéa-Castéra, la femme digitale de l'année 2020. Karine Schrenzel a remporté la médaille d'argent et Laura Pho Duc a obtenu le bronze.

À l'ère actuelle, les métiers du numérique ne sont pas réservés au genre masculin. Les talents féminins marquent de leur présence la scène de l'entrepreneuriat digital. 

Entrepreneuriat numérique des femmes : initiatives

Depuis 2008, seulement 5 % des start-up créées ont été fondées par le genre féminin (source : baromètre Sista 2019). Dans l'univers de l'entrepreneuriat, la parité est donc à promouvoir. Ainsi, de nombreuses organisations lancent des actions pour inciter les femmes à se lancer dans le numérique.

Le collectif Sista

Le collectif Sista a pour objectif de promouvoir la parité et la mixité dans l'économie française. Il accompagne les femmes entrepreneures pour accéder facilement aux dispositifs de financement existants. Il favorise également le réseautage et l'entraide.

Le collectif Sista a été créé par :

  • Tatiana Jama, la fondatrice de Sélectionnist ;
  • Céline Lazorthes, la fondatrice de Leetchi et MangoPay.

Pour soutenir les talents féminins, 22 entrepreneurs et investisseurs ont rejoint le collectif. Nathalie Balla, coprésidente de La Redoute Relais Colis, en fait partie.

Femmes Business Angels

Le réseau Femmes Business Angels ou FBA réunit environ 150 femmes. Elles investissent personnellement dans des start-up. Elles donnent des conseils en matière de stratégie marketing, et de recherche de financement.

Willa

Willa figure parmi les incubateurs de l'entrepreneuriat féminin. Depuis sa création, il a accompagné plus de 1 000 femmes. En outre, la plateforme a incubé plus de 500 start-up.

Douze programmes d'accompagnement sont disponibles auprès de Willa. Les plus célèbres sont Magic Makers, Youbook. 

StartHer

StartHer a pour mission de promouvoir l'entrepreneuriat féminin. Cette association est engagée pour la mixité et l'inclusion. Créée par Joanna Kirk, elle valorise les succès des cheffes d'entreprises et des investisseurs féminins.

StartHer rassemble plus de 30 000 personnes. Elle organise régulièrement des évènements pour développer les partenariats et les relations d'affaires. Vous pouvez rejoindre l'association en participant aux petits déjeuners réguliers, organisés gratuitement par les membres.

Le collectif Femmes Numérique

Le collectif Femmes Numérique regroupe plusieurs acteurs et actrices de l'économie digitale. Il promeut l'inclusion des femmes dans les secteurs du numérique. Avec l'engagement de l'État, initié par l'ancien Secrétaire d'État chargé du numérique, il réunit :

  • Un collectif de plus de 50 associations ;
  • Une fondation engageant 42 entreprises ;

Les six associations qui ont créé le collectif Femmes Numérique sont :

  • L'AFMD ou Association française des ménagers de la diversité ;
  • La Conférence des Grandes Écoles ;
  • Le Cigref ;
  • Le Social Builder ;
  • Le Syntec Numérique ;
  • Le " Talents du numérique ".