Mon compte Je m'abonne

Comment confier des missions à un apprenti

Pour confier des missions à un apprenti ou à un alternant, il faut tenir compte de l'âge du salarié, mais aussi de son niveau de qualification. En aucun cas, l'apprenti l ne peut occuper un poste destiné à une personne en CDI à temps complet. Les aménagements sur son poste de travail doivent prendre en compte le temps passé en centre de formation et les rythmes d'alternance.

  • Imprimer

Crée le 1 juil. 2015

Les missions assignées à l'apprenti dépendent de ses compétences et disponnibilités.
© christianchan
Les missions assignées à l'apprenti dépendent de ses compétences et disponnibilités.

1. Comment évaluer le temps de présence de l'apprenti

L'emploi d'un salarié en alternance, que ce soit en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation est toujours corrélé aux périodes de formation. Il peut exister deux types de rythmes d'alternance :

  • en jours ;
  • en semaines.

Pour choisir le rythme d'alternance qui convient le mieux à l'activité de l'entreprise, il faut se renseigner auprès de centres de formation.

Dans les commerces et l'artisanat, on préfèrera souvent des absences sur deux journées par semaines.

En revanche dans le secteur du tertiaire et sur des missions à long terme, les entreprises privilégieront plus facilement le rythme hebdomadaire.

2. Organiser la montée en puissance de son alternant

Une fois l'étudiant en alternance recruté et le rythme choisi, il faut organiser la montée en puissance de l'alternant.

Il est important que le tuteur ou le maître d'apprentissage se forme avant d'organiser la fiche de poste. Pour ce faire, les CFA et centres de formation organisent des journées dédiées aux tuteurs et maîtres d'apprentissage. Pour savoir comment appréhender les compétences de l'alternant et définir son besoin, il est possible de se tourner vers :

  • les chambres des métiers et de l'artisanat ;
  • les conseils régionaux ;
  • les chambres de commerce et d'industrie.

La fiche de poste de l'alternant doit être définie avant son entrée en formation. Elle doit tenir compte :

  • du niveau de compétences de l'alternant ;
  • du temps de présence de l'alternant.

L'alternant est un salarié à part entière, mais il doit travailler en collaboration avec des salariés à temps plein qui sont à même de reprendre les dossiers en son absence.

Le maître d'apprentissage ou le tuteur doit veiller à ce que la montée en puissance soit cohérente avec le contenu pédagogique de la formation de l'alternant.

3. Comment choisir les tâches à confier à un alternant ?

En contrat d'apprentissage, ou de professionnalisation, le contenu des missions est vérifié par l'autorité pédagogique compétente.

Dans le cadre d'un diplôme spécifique, les missions doivent se rapporter à un contenu spécifique. Il faut que le référentiel de formation corresponde aux missions que l'alternant va accomplir en entreprise.

Si cela n'est pas le cas, le contrat sera refusé. L'employeur doit donc fournir au centre de formation un descriptif de poste qui sera validé en fonction de sa conformité au référentiel.